Les faits

Le 24 novembre 2022, le Département de la Haute-Savoie annonce le projet de création de la Haute-Savoie Arena, vélodrome et complexe multiactivités sportif et culturel de 18 000 m², situé à La Roche-sur-Foron à proximité du site de Rochexpo.

Cette annonce intervient alors que la Haute-Savoie, la seule candidate à l’organisation des championnats du monde de cyclisme en 2027 pour une durée de 2 semaines , a forcément été retenue par l’Union Cycliste Internationale. En l’absence de vélodrome sur son territoire, le Département annonce alors la création d’un projet colossal qui s’avère très approximatif, incomplet et soulève de nombreuses questions.

La proposition

Plutôt que de construire un vélodrome dont le coût global pourrait dépasser les 200 millions d’euros (estimé aujourd’hui à plus de 160 millions d’euros) pour une compétition qui durera au maximum deux semaines et qui servira ensuite une cinquantaine d’adeptes de la discipline en Haute-Savoie,  nous proposons simplement de déplacer cette seule épreuve au vélodrome national de St-Quentin-en-Yvelines qui hébergera les épreuves en question lors des JO de Paris 2024.

Cette solution de délocalisation d’une épreuve sportive, fréquemment utilisée lors de compétitions internationales (les épreuves de voile des Jeux Olympiques de Paris 2024 auront lieu à Marseille, le surf à Tahiti), permet d’ éviter un gaspillage d’argent public inapproprié pour une compétition éphémère.

Les principaux arguments

  • Un investissement inutile
    Avec ces 160 millions d’euros d’argent public économisés, la Haute-Savoie pourrait financer dix maisons de retraite, 800 km de pistes cyclables, rénover plusieurs collèges, financer la rénovation énergétique de 5 000 logements ou tout simplement offrir les moyens réclamés par ses agents : travailleurs sociaux, éducateurs, aide sociale à l’enfance… ou simplement éviter cette dépense indécente qui contraste outrageusement avec les appels à la sobriété et l’urgence climatique. RochExpo vient d’être rénové avec un budget de plus de 20 millions d’euros et dispose d’une salle de spectacle de 3 000 personnes. Aucun spectacle n’a encore rempli cette salle flambant neuve. Alors pourquoi vouloir en construire une autre de 8 000 places juste à côté ?
  • Un budget mensonger
    M. Saddier a passé commande pour 62 millions d’euros pour un simple vélodrome de 3 500 places et a pourtant annoncé la Haute-Savoie Arena, espace multiactivités sportif et culturel de 18 000 m2 pour une capacité de 10 000 places avec 4 000 places de parking. Fin 2023, le budget est monté à 163 millions d’euros en prenant en compte le coût du bâtiment, d’une partie des parkings et de l’achat des terrains. Le coût a considérément augmenté en même temps que la capacité d’accueil a été réduite à 8000 places avec 2 000 places de parking et n’a surement pas fini d’augmenter avec la hausse du prix des matériaux, les imprévus, les démarches juridiques Et au détriment de quels projets (collèges, Ephad, aménagements cyclables…) ce Vélodrome Arena va-t-il pouvoir se faire ?
  • Un déni de démocratie
    L’absence totale de débats contradictoires entre les promoteurs de ce projet et les populations doit être dénoncée. Les élu·e·s doivent porter la voix de leurs administré·e·s, au niveau local plus qu’à tout autre niveau. Peut-on faire l’impasse de la consultation des citoyens concernant des projets d’une telle envergure ?  Le déni de démocratie est donc le manquement premier de ce projet.
  • Un projet opaque
    À ce jour, bien qu’une esquisse du projet ait été dévoilée au grand public (sur invitation) en décembre 2023, aucune information n’a été fournie concernant  :
    – l’opportunité d’un tel équipement,
    – la viabilité économique du projet,
    – les impacts environnementaux en terme d’aménagement du  territoire,
    – les impacts socio-économiques,
    – le plan de  financement en terme d’exploitation.
  • Un non-sens écologique
    Le Vélodrome Arena, avec une capacité de 8 000 places nécessiterait 3 200 places de parking. L’emplacement retenu pour la construction de cette infrastructure n’est autre que les parkings existants de Rochexpo. De fait, il faudrait donc artificialiser pour la construction des 3200 nouvelles places de parkings (25 m2 en moyenne par place de parking) et ainsi accélérer l’artificialisation déjà galopante en Haute-Savoie.Souvent déjà proche de la saturation en fin de journée, le réseau routier environnant ne sera tout simplement pas capable d’accueillir, en plus du trafic local existant, les 3000 voitures des spectateurs. Et c’est sans parler des conséquences sur la pollution de l’air de la vallée, déjà particulièrement préoccupante.
  • Une localisation grotesque
    Toutes les structures de ce type se trouvent dans des grandes villes et sont souvent associées à un club sportif renommé. Il paraît grotesque de construire une telle infrastructure dans une ville de 11 000 personnes sans club sportif pour remplir la salle, où il n’y a quasi pas de transports en commun, une offre d’hébergement faible et où l’amplitude horaire des trains ne permet pas de repartir après un événement en soirée.
    La proximité de l’Arena de Genève, à moins de 30 km, et de nombreuses autres salles de spectacle (Château Rouge, l’Arcadium…) ne nécessite pas l’implantation de cette structure gigantesque qui viendrait plutôt fragiliser l’offre existante et rendrait son exploitation incertaine.
  • Un projet précipité
    La structure doit être prête fin 2026 pour pouvoir accueillir les championnats de cyclisme 2027. Dans ce laps de temps très court, il est irréaliste de pouvoir construite une telle structure. De plus, un tel projet demanderait de réaliser en amont des études concernant les besoins, les impacts… et d’anticiper le fonctionnement et le financement à moyen et long termes. Ces méga-structures sont généralement largement déficitaires.

Le prix en roue libre

Tous les détails de l’évolution du prix avec le détail de chaque délibération sont accessibles en cliquant sur l’image ci-dessous.

La presse nationale en parle

Face au ridicule et à l’inutilité du projet, la presse nationale s’est emparée du sujet. Cliquez sur les images pour accéder aux articles.

Les dernières actualités

Arvi pa La Roche-sur-Foron ne cédera pas ses terrains. Le Vélodrome Arena ne repose plus sur rien. La bise hivernale emporte ce rêve capricieux dans les archives du temps.  Arvi pa. (Au revoir en patois haut-savoyard) Mais ce n’est pas arrivé par hasard. Des femmes et […]
brown wooden letter t-letter
Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,  LUMIERE. En 1885, le maire de La Roche-sur-Foron a vraiment le souci du bien commun. Il est salué par la nation tout entière. Il vient de faire de notre terre la première ville européenne éclairée à l’électricité. La Roche EST […]
Le Mensonge Martial Saddier – Radio MontBlanc – 11/01/2024 – Interview (à 16:30 -> 18:29 de la vidéo) « (…) Avec le maire de La Roche et la Communauté de Communes nous allons régler l’ensemble des problèmes existants (circulation et stationnement) (…)» La vérité Le parking silo que […]

La pétition

Plus de 20 000 signataires disent NON à la Haute-Savoie Arena !

L’adhésion

J’adhère à l’association pour soutenir les actions et rester informé.